La méga bouchère

JPEG Pour cette balade j’espérais avoir récupéré mon 660 SMC dont le moteur avait rendu l’âme une heure après l’achat, en pleine route enneigée... Ça n’a pas été le cas mais mon gentil cousin a bien voulu me prêter sa ZX-6R de rallye pour que je puisse me joindre à ce qui fut une véritable journée d’essai entre potes. Au programme des festivités, HP2 Mégamoto, HP2 Sport, Duke 690 R et Duke II. Miam.
Pour ne rien gâcher c’est sur les petites routes du mont ventoux et par une météo idéale qu’on s’est échangé les brèles. Premier choix, la monture de JeanJean le boucher (rapport à son art de la taille), la "méga bouchère" qui le régale indifféremment en ville, en vitesse lumière ou en virole. N’ayant rien à battre des deux premiers je n’ai rien fait que tartiner avec.
JPEG Mais avant, détaillons un peu la bête. Je n’accroche pas sur le look général mais y’a du matos. La série HP2 est le top du top chez BM et force est de reconnaitre qu’ils ne se foutent pas de notre gueule. Ou du moins utilisent les mêmes ficelles que les Italiens avec leurs versions "R" / Factory. Öhlins forcément, traitement des tubes de fourche, Akrapovic mais aussi du carbone. Franchement ils savent faire plaisir au kéké qui sommeille en chacun de nous.
Vient le moment de monter dessus, et bordel, elle est haute. Un genre de sélection pour ne pas avoir de gonzesse au guidon c’est pas possible. Et quand bien même on arrive à s’assoir dessus v’la pas les bras qu’il faut pour attraper les poignées. En même temps. Je ne parle pas de la béquille chiante à choper, ultime piège pour le petit équilibriste qui aura franchi les étapes précédentes. Point de salut donc pour les moins de 1,80m.
JPEG Reste qu’à bord c’est plutôt confortable et la selle est moins fine qu’il n’y paraît. Les rétros font petits mais suffisent et les leviers sont réglables. Ça serait bien s’il n’y avait pas ces commodos de -biiip-. Le tableau de bord est complet avec le rapport engagé et un décompte kilométrique une fois en réserve.
A noter le petit réservoir de 13 litres qui permet toutefois environ 180 km avant panne sèche et un décompte kilométrique un poil pessimiste (on peut faire 5/10 bornes de plus que prévu). Micro check-up avant de m’élancer. Le frein arrière est trop bas, le couple de renversement toujours bien présent et le châssis semble un peu souple. Ou alors j’ai encore grossi ?
JPEG Sans surprise la moto absorbe les bosses sans y penser, un vrai tapis volant. Elle s’enfonce un peu sur l’angle et on sent qu’on passe un cap pour la relever lorsqu’on la secoue dans du serré d’un virage à l’autre. Ou qu’on a une conduite de boucher. Le genre dont elle s’accommode d’ailleurs, grâce à sa tuerie de freinage (top et bon feeling). L’arrière va bien aussi pour peu qu’on arrive à l’attraper.
Quant au moteur s’il ne m’a pas éblouit par un caractère hors du commun il a quand même de bons atouts qui peuvent plaire, comme un raclement à 3000. Mais il donne son meilleur de 5500 à 8500 avec une poussée velue. Et du vent dans la quiche. Le cardan se fait oublier et il y a ce qu’il faut de frein moteur pour enrouler plaisamment.
Au final c’est une moto que j’ai apprécié mais que je n’achèterai pas. Elle n’a pas de gros défaut et convient parfaitement à JeanJean mais j’ai un peu psychoté sur les cylindres qui sortent et dans lesquel j’ai d’ailleurs tapé lorsque j’ai voulu tenter un sorti de papatte en épingle. Elle m’a aussi fait un peu mal au bras (guidon écarté ? position ? conduite de connard ? ) et je l’ai trouvé somme toute moins intuitive et équilibrée que la grosse Supermoto KTM, qui serait un choix plus réfléchi pour tout bon arsouilleur lobotomisé qui se respecte.

NOM

BMW HP2 MEGAMOTO

Cadre

Treillis tubulaire en acier

Type

Bicylindre à plat refroidissement air-huile Empattement, Chasse 1610 mm, angle de 28,6°

Distribution

4 soupapes par cylindre et AAC culbutés

Suspension avant

Fourche inversée Marzocchi 45 mm, débattement 160 mm

Cylindrée

1170 cm3 (101 x 73 mm)

Suspension arrière

Mono amortisseur Öhlins, monobras Paralever, débattement 180 mm

Puissance

113 ch à 7800 tr/min, 11,5 mkg à 6000 tr/min

Frein avant

Double disques 320 mm, étriers brembo 4 pistons

Rapport volumétrique

 ? : 1, zone rouge à 8000 tr/min

Frein arrière

Simple disque 265 mm, étrier double pistons

Alimentation

Injection électronique 47 mm

Pneus

Pirelli 120/70 17 AV, 180/55 17 AR

Lubrification

Carter sec

Hauteur de selle

890 mm

Embrayage

Monodisque à sec, boite 6 vitesses

Réservoir

13 litres dont 2 de réserve

Vitesse max chrono

215 km/h

Poids (avec pleins)

178 kg (202 kg)

Transmission secondaire

Par cardan

PRIX 2008

18 200 EUROS
NB : Si tu attends expressément une réponse envoie-moi plutôt un mail ... Ils sont beauuux mes smileeeys !!!
MESSAGES
Le 23-09-2016 à 12:31:13

Loan Doc Spehttp://www.erectilepharm11.com/wp/ , t Responsible for performing a variety of loan documentation duties.

erectile
Le 23-09-2016 à 12:30:55

http://www.erectilepharm11.com/wp/ , , take Pentox again for a few wks.

erectile
Le 04-08-2010 à 18:56:55

Toujours aussi hilarants tes CR

Ils me donnent envie de me racheter une brêle .

minoi
[1]